Le brief de traduction en 10 questions !

20 juillet 2021

brief de traduction
Vous aimez mes articles ? Vous pouvez me soutenir en les partageant sur vos réseaux sociaux préférés !

Découvrez à quoi vous servira un brief de traduction…

Si vous travaillez avec des agences de traduction, vous avez sans doute déjà eu l’impression d’avoir du mal à obtenir des informations détaillées sur les projets de traduction que vous traitez. Bien sûr, le responsable de projet va vous donner le nombre de mots à traduire et le délai (le minimum syndical pour fixer un budget). Mais, souvent, vous serez obligé de relancer l’agence afin d’obtenir des documents de référence, des informations sur les fins du document (audience, objectifs…), etc.

Ce qui manque dans ce processus de gestion de projet est une étape clé qui s’appelle un brief de traduction. Savoir prendre un brief est essentiel. De plus, il permet de vous positionner comme traducteur spécialisé, surtout si vous voulez trouver des clients directs de traduction !

 

Qu’est-ce qu’un brief ?

Un brief de traduction est un document écrit ou une réunion qui pose le contexte, le périmètre et les objectifs d’un projet. Il aborde les délais, le qui fait quoi et permet d’identifier les ressources (personnes, documents, outils…) nécessaires au bon déroulement du projet.

 

Pourquoi c’est important pour les projets de traduction ?

Un brief de traduction sera une aide précieuse pour un client qui n’a pas l’habitude d’externaliser des traductions. C’est une occasion de montrer votre expertise et de jouer votre rôle de traducteur conseil ! C’est également une bonne manière de démarrer une relation commerciale du bon pied. En outre, un bon brief permet d’instaurer une relation de confiance et d’éviter un éventuel conflit avec le client.

 

10 questions à poser lors de votre premier brief !

Ces questions sont à titre d’exemple et, si vous n’avez jamais fait de brief, sont un bon point de départ. Ensuite, ce sera à vous de les décliner selon les spécificités de votre domaine de spécialisation !

 

1. Quel est le contexte « business » du projet (lancement de produit, fusion ou acquisition, demande de subvention, obligations réglementaires, etc.) ?

2. Quels sont les objectifs du projet en général ? Comment les documents à traduire s’inscrivent-ils dans ce contexte ?

3. Quels sont les objectifs de communication des documents ? Qui est la cible ? Quels sont les enjeux pour votre entreprise ?

4. Quels sont les messages clés à exprimer à travers ces documents ?

5. Existe-t-il une version antérieure du document à traduire ? Si oui, pourquoi cette nouvelle version ?

6. Si le document à traduire est de nature commerciale, qu’est-ce qui distingue l’offre de celle des concurrents ?

7. Quel est le processus de production de ces documents ? Quelles sont les étapes avant et après la traduction ? Qui sont les intervenants à chaque étape ?

8. Qui relira la traduction en interne ? Est-ce qu’il existe un « expert pays » ou autre personne ressource à qui le client peut soumettre la traduction pour relecture ou validation ?

9. Quel est le délai ? Et est-ce un délai non élastique (salon, délai imprimeur, etc.) ?

10. Quel est le budget estimé pour ce projet ?

 

Pour télécharger la trame de mon brief de traduction, rendez-vous juste en dessous !

Et pour aller plus loin et décortiquer ces questions, rendez-vous dans la vidéo !

Par Sara

Je vous livre les méthodes pour vous permettre de faire le ménage dans votre clientèle, affiner votre offre, affirmer votre valeur ajoutée, vous positionner comme expert et développer une activité de traduction valorisante, épanouissante et pérenne ! Avant de devenir traductrice en 2003, j’ai travaillé dans l’enseignement et la formation pendant dix ans. J’ai obtenu la certification Qualiopi pour la formation professionnelle en mars 2021 et je suis devenue coach professionnelle certifiée (Institut de Coaching International de Genève) en juin 2021.

Les trucs et astuces de la Marmite dans votre boîte mail !

Vous aimeriez peut-être…

Fixer un objectif

Fixer un objectif

Il est régulièrement le moment de faire le bilan... même en milieu d'année ! On peut encore faire beaucoup de choses...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code